1er Critérium Franco-Suisse de l’hiver

Mercredi 22 décembre vers 18.00 alors que les oisillons du SCVJ rentraient d’une journée d’entraînement de Kandersteg sous le commandement d’Arnaud Bousset, on apprend que le lendemain a lieu le premier critérium de la saison sur les tremplins de l’Omnibus aux Rousses. Un problème de mailing entre les fédérations : il n’y a que celui qui ne fait rien, qui ne risque pas de faire d’erreur !

Branle-bas de combat pour nos jeunes suisses qui terminent l’école à 16.00. Beaucoup renoncent pour des raisons d’organisation, compréhensibles juste avant Noël.

Les Français, déjà en vacances, sont prêts à l’heure, voir même un peu avant. Arrivés à 16.45 sur le parking de l’Omnibus, Kélio, Malick, Louis et Zacchary sautent littéralement dans leur combi, enfilent leur dossard et feu départ pour le saut d’essai à froid.

Kélio, qui est le plus jeune de la soirée, réalise sur le 10m un concours honorable. Malick et Zacchary, après un saut d’essai sur les fesses, sautent sur la retenue. Cela fait, en effet, plus de 2 ans, qu’ils n’ont pas sauté au centre des Rousses. Louis, remis de sa chute du jour d’avant, est bien à l’aise et s’offre au final un podium.

Le but de cette soirée magnifique était atteint. Il fallait pour les bonnes relations franco-suisses et notre dépendance vis-à-vis de leurs nombreux tremplins que des Suisses soient présents. Mission accomplie, bonne ambiance garantie autour du vin chaud, préparé par Sylvain Guillaume, entre les parents et les coaches. Joël Pagnier, chef des tremplins de Chaux-Neuve ayant retrouvé le sourire, sachant que le nouvel ancrage des filets du 60m devrait pouvoir se réaliser le vendredi 24 décembre, les températures ayant décidé d’être plus clémentes.

Vous comprenez donc que nos jeunes sauteurs ont eu un début de saison d’hiver compliqué entre quarantaine les uns après les autres et les problèmes techniques à Chaux-Neuve. On tient ici à remercier Arnaud pour sa capacité à toujours s’adapter, pour offrir aux jeunes des chances de pouvoir assouvir leur passion.

Pour le SCVJ, Caroline

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur print
Partager sur email